Agora Mercedes W 196 Header
Agora Mercedes W 196 Header vFR-2

Mercedes-Benz W 196 R

Bijou de technologie, la Silver Arrow a permis à Stirling Moss de remporter sa première victoire en championnat du monde en 1955

La Mercedes-Benz W196 R, ce chef-d’œuvre argenté et magnifiquement profilé, fut conçue pour les saisons de compétition 1954/55, durant lesquelles elle laissa sur place toute la concurrence. Avec neuf victoires et meilleurs chronos, huit pôle positions en douze Grand Prix et deux titres de champion du monde, la W 196 R est l’une des plus grandes voitures de course de l’histoire.
ACHETER
1/8 Mercedes-Benz W 196 R

Une maquette à l’échelle 1/8 offrant des matériaux et un niveau de détail de qualité musée

Les concepteurs de la Mercedes-Benz W 196 R ont su tirer parti des technologies de pointe de l’époque. Sa nouvelle carrosserie profilée était à la fois pratique et visuellement attrayante. Ses caractéristiques clés incluaient un châssis tubulaire léger, un nouvel essieu oscillant à simple articulation, des freins à tambour Duplex géants refroidis par turbocompresseur et un moteur huit cylindres en ligne. Développée en étroite collaboration avec Mercedes-Benz, cette réplique détaillée a été réalisée par des experts à l’aide de techniques de numérisation extrêmement précises appliquées au véhicule original. La carrosserie, le châssis et les autres caractéristiques clés sont fabriqués en métal moulé sous pression, conférant ainsi au véhicule une finition haut de gamme et de magnifiques sensation au toucher.

La livrée numéro 12, avec laquelle Stirling Moss a remporté le Grand Prix de Grande-Bretagne en 1955
Roues classiques à rayons
Réplique du moteur Mercedes 8 cylindres en ligne
Ouverture du bouchon de carburant
Authentique housse de siège en tissu à carreaux bleus, identique à celle utilisée par Stirling Moss
Spécifications

Édition limitée : 500 mondial
(numéroté individuellement 1-500)

Échelle : 1/8
Matériaux : la carrosserie et le châssis sont fabriqués en zamak, composants en ABS, pneus en caoutchouc et réplique de l’habillage cuir.
Longueur : 50.2 cm
Largeur : 19.7 cm
Hauteur : 13.6 cm

Nombre de pièces : environ 450

Cette maquette est fournie prépeinte.

Caractéristiques
  • Le moteur rugit lorsque vous appuyez sur le bouton du tableau de bord
  • Le volant actionne les roues avant
  • Réplique du moteur 8 cylindres en ligne
  • Modèle Monoposto, ayant permis à Stirling Moss de remporter le Grand Prix de Grande-Bretagne en 1955
  • Finition argent, avec le numéro de course 12
  • Siège du conducteur dans une housse de siège à carreaux bleus, identique à l’original
DÉTAILS EXCEPTIONNELS QUE VOUS OBTENEZ UNIQUEMENT À L’ÉCHELLE 1/8

MOTEUR MÉTICULEUSEMENT REPRODUIT

Réplique du moteur huit cylindres en ligne

PIÈCES MÉTALLIQUES MOULÉES SOUS PRESSION

Fabriqué à partir de matériaux de haute qualité, avec notamment du métal moulé sous pression

SIÈGE DE COURSE REPRODUIT À L’IDENTIQUE

Incluant une réplique de la housse de siège en tissu à carreaux bleus

ROUES ORIGINALES

Conception d’origine avec jantes à rayons

GRAND PRIX 1955

La livrée unique de Stirling Moss lors du Grand Prix de Grande-Bretagne de 1955

COMMANDES ÉLECTRIQUES

Avec en plus le son du moteur !

LE SOCLE DE PRÉSENTATION EXCLUSIF – INCLUS
Mercedes W196 plinth and medal

Votre maquette vous sera fourni avec un socle de présentation spécialement conçu.

  • Badges lumineux
  • Plaque en métal gravée d’un numéro d’édition limitée unique
  • Médaille en plaqué or et numérotée individuellement
  • Certificat d’authenticité signé

(Le socle de présentation est fourni à tous les clients et n’est pas disponible séparément)

VIDEO
OPTIONS D’ACHAT

Choisissez un moyen de paiement

L’option de paiement flexible d’Agora Models vous permet de choisir sur combien de mois vous souhaitez recevoir la livraison de votre maquette, pour vous permettre de répartir le coût.

 Choisissez notre formule de démarrage accéléré, avec les 4 premières boîtes immédiatement, ou le kit complet. Le socle de présentation est inclus avec toutes les options.
Note : Nous ne proposons pas de plan de paiement standard 12/24 mois pour ce modèle en édition limitée.
Les membres Agora Elite et Agora Master ont l’option exclusive d’acheter la formule démarrage accéléré, avec les 4 premières boîtes immédiatement, avec un plan de paiement mensuel (la livraison comprend les 4 premières boîtes, mais sera facturée en quatre versements mensuels). Toutes les commandes seront vérifiées.

Boîtes n°1-4 490 € seulement
puis 139,99 € par mois

ACHETER

Boîtes n°1-12 1599 € seulement
Les 12 boîtes en une seule fois !

ACHETER

Les membres Agora Master & Elite ont la possibilité d’acheter la formule démarrage accéléré, avec les 4 premières boîtes immédiatement, et de payer en 4 mensualités

PAYER en 4 fois

Téléchargements

Téléchargez les manuels d’instruction pour la 1955 Mercedes W 196 R

En Savoir Plus

La 1955 Mercedes-Benz W 196 R

Développement de la
Mercedes-Benz W 196 R

Pour la saison 1954, l’instance dirigeante de la F1, la CSI (Commission Sportive Internationale), avait introduit le nouveau règlement de la Formule 1 pour les moteurs atmosphériques de 2,5 litres : une capacité de 750 cc avec compresseur, ou de 2500 cc sans compresseur, et une distance de course de 300 kilomètres (ou un minimum de trois heures). Tous les constructeurs allaient donc commencer la saison avec de nouvelles machines. Pour Mercedes-Benz, cela constituait un changement majeur car tous ses moteurs de Grand Prix étaient suralimentés depuis les années 1920. Fidèles à leurs habitudes, ils créèrent une nouvelle voiture de course qui avait plusieurs longueurs d’avance sur la concurrence : la W 196.

Comme pour tous ses moteurs, Mercedes-Benz construisit d’abord un modèle d’essai monocylindrique de 310 cm3 et quatre soupapes. Cela présenta toutefois un défaut que la marque avait déjà rencontré dans les années 1930 : des problèmes de soupapes couplés à des ressorts fragiles lorsque la voiture dépassait les 8000 tours/minute. L’un de leurs ingénieurs qui travaillait sur les voitures de route et de course, Hans Gassmann, finit par trouver la solution en rentrant chez lui un jour. Grâce à un système de soupapes desmodromique, les lobes de came et les culbuteurs pouvaient contrôler l’ouverture et la fermeture des soupapes, éliminant ainsi la nécessité des ressorts. Cela permettait d’atteindre des régimes plus élevés, renforçait la sécurité et offrait plus de puissance (ainsi que des soupapes plus grandes et plus lourdes).

Le résultat final fut un moteur huit cylindres en ligne, monté dans un châssis à un angle de 53 degrés, avec une injection directe Bosch et des soupapes desmodromiques. Avec ses deux blocs de quatre cylindres, un alésage de 3 pouces et une course de 2,7 pouces, il respectait la limite de 2,5 litres et produisait 256 ch à 8260 tr/min.
La voiture offrait en outre un équilibre presque parfait grâce au positionnement judicieux des éléments les plus lourds, les refroidisseurs d’eau et d’huile étant placés à l’avant et les réservoirs d’essence et d’huile à l’arrière. La direction utilisait un système à vis et secteur denté, la boîte de vitesses manuelle à 5 rapports était montée en unité avec le différentiel, et les freins à tambour en alliage léger étaient montés à l’intérieur aux quatre coins afin de réduire la masse non suspendue. Restant fidèles au surnom Silver Arrows (« Flèches d’argent ») donné aux voitures de course Mercedes, les deux styles de carrosserie (carénée pour les circuits à grande vitesse et roues découvertes pour les circuits traditionnels) étaient fabriqués en aluminium scintillant.

La W 196 fit ses débuts le 4 juillet 1954 sur le circuit de Reims-Gueux en France, où elle termina à la première et à la deuxième place, remportées respectivement par les pilotes Juan Manuel Fangio et Karl Kling. Le message adressé aux autres constructeurs ne pouvait être plus clair : tout le monde allait devoir passer à la vitesse supérieure. Mercedes-Benz poursuivit ses efforts pour maintenir sa domination et, en 1955, les améliorations apportées à la voiture portèrent sa puissance à 290 ch pour 8500 tr/min. Pendant 14 mois, entre 1954 et 1955, la Mercedes-Benz W 196 participa à douze Grands Prix et en remporta neuf.

Sir Stirling Moss

Sir Stirling Moss était un pilote de Formule 1 britannique. Il est né à Londres le 17 septembre 1929, d’Aileen (née Craufurd) et d’Alfred Moss, qui étaient tous deux des passionnés de sport automobile. Son père était un pilote de course amateur et avait terminé 16e des 500 miles d’Indianapolis en 1924, tandis que sa mère avait participé à des courses de côte (« hillclimbing » avant guerre.)

Moss commence sa carrière dans la course en 1948 après avoir acheté une voiture de course Cooper 500 grâce à ses gains obtenus lors de compétitions hippiques. Il démontrera rapidement ses compétences en remportant de nombreuses épreuves nationales et internationales. Sa première grande victoire internationale a lieu en 1950 sur le circuit de Dundrod, en Irlande du Nord, où il remporte le RAC Tourist Trophy. En 1954, il devient le premier non-américain à remporter les 12 heures de Sebring, aux côtés de son coéquipier américain Bill Lloyd pour Briggs Cunningham.

Alfred Neubauer, directeur de l’écurie Mercedes-Benz, avait engagé la superstar argentine Juan Manuel Fangio pour la saison 1954. Après avoir vu Stirling Moss doubler à la fois Fangio et Alberto Ascari, que beaucoup considèrent alors comme les deux meilleurs pilotes de F1, lors du Grand Prix d’Italie à Monza, Neubauer décide d’engager le jeune pilote en 1955. Au volant de la W 196, Fangio et Moss se montreront pratiquement intouchables.

Moss remporte sa première victoire dans le championnat du monde lors du Grand Prix de Grande-Bretagne à Aintree en 1955, devenant ainsi le premier pilote britannique à remporter cette épreuve. C’est aussi la première fois qu’il bat son coéquipier et ami Fangio, après avoir terminé juste derrière celui-ci aux Grands Prix de Belgique (+8,1 secondes) et des Pays-Bas (+0,3 seconde). Moss terminera deuxième de la saison 1955 de Formule 1 avec 23 points, Fangio prenant la première place avec 40 points.

Il continuera à courir jusqu’en 1962, année durant laquelle un grave accident lors du Glover Trophy, à Goodwood, le plongera dans le coma pendant un mois. Il rejoindra ABC en tant que commentateur expert pour les courses de Formule 1 et de NASCAR sur Wide World of Sports. Il fera également la narration du bilan officiel de la saison 1988 de Formule 1 pour la BBC, aux côtés de Tony Jardine. Il revient à la compétition à partir de 1974, pour ne prendre officiellement sa retraite qu’en 2011.
Au cours de sa carrière, Moss a remporté 212 des 529 courses auxquelles il a participé. En 1990, il a été intronisé à l’International Motorsports Hall of Fame. Il détenait le record du pilote anglais ayant remporté le plus de victoires en Formule 1 jusqu’à ce qu’il soit dépassé en 1991 par Nigel Mansell. Dans la liste des honneurs du Nouvel An 2000, il a été fait chevalier (« Knight Bachelor ») pour services rendus à la course automobile, et officiellement anobli par le Prince Charles le 21 mars 2000, devenant ainsi Sir Stirling Moss.

Bien qu’il n’ait jamais remporté le championnat du monde, Sir Stirling Moss est reconnu comme l’un des plus grands pilotes de course de l’histoire. C’était un pilote polyvalent, à l’aise aussi bien dans les courses d’endurance que dans les rallyes ou la Formule 1. Il est décédé à l’âge de 90 ans à son domicile de Mayfair, à Londres, le 12 avril 2020.

Caractéristiques Techniques

Type de voiture : Voiture de course F1 monoplace

Poids en ordre de marche : 835 kg

Dimensions: Longueur 402,5 cm, largeur 162.5 cm, hauteur 104 cm

Empattement : 235 cm

Type de moteur : Moteur à essence huit cylindres en ligne à quatre temps avec injection directe

Cylindrée : 2496 cc

Couple moteur : 256 hp (188 kW),plus tard augmenté jusqu’à 290 hp (213kW)

Vitesse de pointe : 186mph (300km/h)

Regardez ce court métrage qui relate la première victoire de Sir Stirling Moss en Grand Prix

Vous êtes prêt pour l’assemblage ?

ACHETER

Ceci n’est pas un jouet. Ne convient pas aux enfants de moins de 14 ans en raison de la présence de petites pièces. La supervision d’un adulte est nécessaire.

ATTENTION: l’assemblage de certaines pièces se fait au moyen d’aimants. Ces aimants peuvent blesser grièvement si on les avale. À tenir hors de portée des enfants. Consultez un médecin immédiatement en cas d’ingestion même suspectée.